Nous commençons la journée avec un brunch au Cirkusz. Je me fais péter le bide avec des œufs à la florentine et, comme si je n'avais pas assez mangé, je me rajoute un grand bol de muesli avec du yaourt et des fruits frais. Tout était vraiment excellent. Sans doute le meilleur brunch du séjour. Nous partons ensuite visiter la basilique Saint-Étienne de Pest.

IMG_6601

Elle est vraiment très belle (et gratuite, pour le coup). Après avoir tourné un moment dans l'église, nous décidons d'aller voir la sainte dextre, la main droite du roi Saint-Étienne, fondateur du pays. Elle est incroyablement bien conservée et il faut payer pour allumer la boîte qui la renferme. Nous manquons de monnaie mais nous réussissons à faire équipe avec un groupe d'Italiens pour la voir. 

Il est temps de prendre de la hauteur. Nous grimpons donc plusieurs centaines de marches pour gagner le haut de la tour de la basilique et profiter du panorama à 360° sur la ville.

IMG_6640

 

 

Nous poursuivons notre visite en remontant Andrássy út, l'équivalent de nos Champs-Élysées afin de gagner le bois de ville, plus grand espace vert de la capitale hongroise.

IMG_6649

Nous avons envie de voir le zoo car il paraît que la maison des éléphants vaut le détour. Cependant, en arrivant sur place, la queue pour prendre les billets est dissuasive. C'est là qu'on est heureux de pouvoir utiliser son téléphone partout en Europe. Nous prenons nos tickets via Internet et rentrons rapidement dans le zoo. Nous commençons notre visite par le jardin japonais.

IMG_6652

Très vite, nous sommes lassés de la foule. Pour un gamin chou, il y en a une dizaine qui hurlent, courent partout et ne respectent rien. Ai-je besoin de préciser que les parents sont pareils ? Le summum de mon exaspération est atteint devant les girafes. Les enfants escaladent le grillage pour toucher l'animal pendant que la mère nourrit cette pauvre girafe de TUC. 

Je vous laisse quand même observer la fameuse maison des éléphants :

IMG_6667

En sortant du zoo, une magnifique bâtisse attire mon attention. Nous nous approchons et découvrons le superbe musée de l'agriculture.

IMG_6669

C'est également à cet endroit que se trouve la fameuse statue d'Anonymus, le grand chroniqueur hongrois. Je suis contente d'avoir été curieuse, sinon, je l'aurais loupée.

IMG_6675

Nous remontons ensuite l'avenue et nous arrêtons prendre un goûter chez Callas, à côté de l'opéra. C'est sans doute un attrappe-touristes mais mon début de sciatique me dit qu'on s'en fiche. Après cette pause bien méritée, nous retournons à l'appartement afin de décider du programme de la soirée. Nous commençons par chercher des cartes postales mais aucune boutique ne semblent vendre de timbres et bien sûr, la poste est fermée à cette heure. Par chance, Mallo fait toutes les boutiques et finit par en trouver. Nous retournons alors du côté du parlement que nous n'avons pas vraiment observé de près, de jour. Nous y voyons la relève de la garde. Très sobre avec seulement deux bonhommes (incroyablement bien synchronisés !). Nous passons devant les chaussures au bord du Danube, un mémorial aux victimes de la Shoah.

IMG_6676

Comme la ville semble prise d'assaut ce week-end, nous décidons de manger tôt une fois de plus. Nous nous arrêtons au Budapest Bisztró. La table qu'on nous attribue n'est super bien placée mais en se mettant côte à côte nous évitons les courants d'air. La cuisine est sympa et une fois de plus on nous offre une mise en bouche. Nous goûtons le vin hongrois. Je prends un riesling local et Mallo un pinot noir. C'est bien différent de ce à quoi je suis habituée. Le vin blanc semble être une eau aromatisée à l'alcool de fruit. C'est sympathique mais tellement inattendu. En dessert, nous partageons un plateau de fromages locaux (qui semblent un peu plastifiés pour certains) et enfin une Dobos torta, une spécialité locale. C'est délicieux !

Suivant les conseils de la fille qui nous loue son appart, nous allons nous baigner à Rudás. La caissière ne parle par anglais mais une gentille dame nous aide. L'endroit est beaucoup moins classe que celui de Gellért mais je suis contente de voir quelque chose de différent. La témpérature des bains va de 16 à 42°. Pourtant, je n'ai pas eu la sensation de cuire ou d'être dans un torrent de montagne comme la veille. Je commence à m'y faire. Nous sortons ensuite pour profiter du bain panoramique. La vue vaut vraiment le détour mais je ne me suis pas baignée avec mon appareil photo ou mon téléphone donc vous devrez faire appel à votre imagination.

Sur le chemin du retour, nous oublions notre envie de sortir car la fatigue prend le dessus. De plus, la présence policière est bien plus forte en ce samedi soir et je n'aime pas trop ça.

Allez, au lit !